Comment choisir la fermeté d’un matelas ?

matelas

Le choix d’un nouveau matelas est loin d’être anodin, car votre qualité de sommeil en dépend énormément. Le fait est que nous avons beaucoup d’idées reçues au sujet des matelas, mais qu’en réalité, beaucoup de choses sont subjectives. Ce sont principalement votre morphologie ainsi que vos habitudes de sommeil qui vont déterminer le choix de votre matelas. Le niveau fermeté choisi dépend de ces mêmes critères. Alors, comment déterminer le niveau de fermeté de matelas qui vous convient ?

 

Pourquoi la fermeté d’un matelas est importante ?

 

Avant de commencer, on peut se demander ce qu’est réellement la fermeté d’un matelas. En réalité, il ne s’agit ni plus ni moins de la sensation que l’on peut avoir au moment de s’asseoir ou de se coucher sur le matelas en question. Attention toutefois, la fermeté ne doit pas être confondue avec le soutien.

 

Il est impératif de bien choisir la fermeté d’un matelas avant de l’acheter, car si vous négligez cette étape, votre colonne vertébrale pourrait ne pas être correctement maintenue. Les douleurs engendrées au niveau du dos peuvent alors être très gênantes au réveil, mais aussi pendant la nuit.

 

Alors, comment bien choisir la fermeté d’un matelas ? Ce choix dépend de plusieurs critères, à commencer par vos préférences en termes de position de sommeil, mais aussi par votre morphologie, et, tout simplement, par vos préférences personnelles. La notion de confort est, en effet, très subjective, mais les indicateurs que nous citons peuvent vous aider à faire le bon choix.

 

Il faut aussi savoir que les matériaux qui sont utilisés pour concevoir le matelas peuvent influer sur son niveau de fermeté. Par exemple, les matelas en mousse à mémoire de forme sont, en règle générale, plus souples que ceux fabriqués à partir de mousse froide.

 

Densité et fermeté

 

Pour bien comprendre comment choisir votre futur matelas, vous devez savoir que le degré de fermeté d’un matelas joue un rôle non négligeable sur la densité de ce dernier. Ainsi, plus la densité du matelas est élevée, plus ce dernier sera ferme.

 

Quels sont les différents niveaux de fermeté ?

 

Il existe différents niveaux de fermeté d’un matelas, mais pour y voir plus clair, on peut dégager trois types de matelas.

 

Les matelas équilibrés constituent une bonne alternative lorsque l’on a du mal à choisir entre un matelas mou et un matelas ferme. Ils sont très plébiscités car ils ne sont ni trop mous, ni trop fermes.

 

Les matelas fermes, quant à eux, ont l’avantage de proposer un excellent niveau de soutien. Si vous êtes sportif, ou si vous souffrez de maux de dos, vous pourriez facilement être conquis par ce type de matelas.

 

Les matelas souples sont généralement conçus à base de mousse à mémoire de forme. Ils contiennent du rembourrage et sont dotés de contours en mousse.

 

Le rôle de votre morphologie

 

Bien sûr, le choix de la fermeté d’un matelas dépend beaucoup de vos préférences, mais votre morphologie doit également être prise en compte, en tout cas si vous voulez profiter d’un niveau de confort optimal.

 

En règle générale, ce sont d’abord le poids et la taille qui doivent dicter votre choix. Ainsi, plus votre IMC est élevé, plus la densité de votre matelas doit être élevée également. Une personne mesurant 1,67 m et dont le poids se situe au-delà de 90 kg ne choisira pas le même niveau de fermeté d’un matelas qu’une personne qui mesure 1, 75 m pour 72 kg, par exemple.

 

En choisissant la fermeté du matelas en fonction de votre morphologie, vous vous assurez de profiter d’un bon niveau de fermeté et d’un confort appréciable.

 

On peut trouver plus de conseils pour bien entretenir son matelas par ici.

 

Et celui de votre position de sommeil

 

Votre position de sommeil, elle aussi, doit influencer votre choix de literie. La fermeté d’un matelas ne doit pas être la même si vous dormez sur le dos que si vous dormez sur le ventre, par exemple.

 

Concrètement, si vous avez pour habitude de dormir sur le côté, vous pouvez orienter votre choix vers un matelas équilibré, voire très légèrement souple. En effet, le fait de dormir en position latérale implique d’avoir besoin de pouvoir s’enfoncer un peu plus dans le matelas.

 

Si, par ailleurs, vous avez l’habitude de vous endormir sur le dos, alors, vous ne devez pas hésiter à choisir un matelas qui soit un peu souple. Attention toutefois à ne pas choisir un matelas trop mou, sous peine de rapidement souffrir du dos.

 

Le fait de dormir sur le ventre implique de se tourner plutôt vers un matelas équilibré, voire légèrement ferme. Votre objectif est d’éviter de trop souffrir du dos, mais aussi des cervicales. Si vous choisissez un matelas trop souple, votre colonne vertébrale ne sera pas suffisamment alignée.

Mobilier : Comment faire entrer l’univers du design chez vous ?
Comment bien choisir son poêle à bois ?